© 2004 Africonomie.com
Dossiers
Biennale Dak’art 2006 : 87 candidatures pour représenter l’Afrique et la diaspora - le 21-02-2006 par
La diffusion de la liste des artistes retenus pour la Biennale Dak Art 2006 (du 5 mai au 5 juin) a accusé du retard, bien que le jury de sélection ait terminé ses travaux depuis le mois de janvier . Depuis hier la liste est connue : 87 dossiers de candidatures ont été finalement retenus, sur un ensemble de 355 dossiers de candidatures.
L’une des particularités de la sélection des œuvres des expositions de la Biennale de l’Art africain contemporain « Dak’art 2006 » est que « toute l’Afrique est présente », nous confiait Youma Fall, l’un des six commissaires associés qui ont participé à la sélection . Il n’y a jamais eu autant d’œuvres retenues.
Le jury de cette sélection était présidé par le professeur et critique d’art ivoirien Yacouba Konaté , Commissaire général aux expositions de l’édition 2006 de la Biennale de l’Art africain contemporain .
Le jury a abattu un travail gigantesque, marqué par une grande rigueur , d’objectivité sur le choix des candidats et un souci d’impartialité, nous confiait Youma Fall.
Au départ, ce sont 250 dossiers de candidature qui sont parvenus à la Biennale de Dakar et les 105 autres ont été collectés pendant plusieurs mois, à travers l’Afrique, par les commissaires.
Toutes les aires géographiques africaines , ainsi que la diaspora américaine ont été concernées.
Outre le Commissaire général, le Pr. Konaté (Côte d’Ivoire), les commissaires associés qui ont participé au jury sont Celestin Badibanga (critique d’art, RDC), Abdellah Karim (commissaire indépendant, Maroc), Barbara Murray (commissaire indépendante, Zimbabwe), Amy Horschak (Museum of Modern Art, New York, USA), Marie Luise Syring (Museum Kunst Palast de Düsseldorf, Allemagne) et Youma Fall (commissaire d’expositions et membre du staff de la Biennale de Dakar, Sénégal). Animatrice culturelle de formation, Youma Fall, le commissaire associé sénégalais, a fait un 3e cycle en stratégie de développement culturelle, et un DESS en relation culturelle internationale. Elle a fait des recherche sur la « diffusion de l’art contemporain africain en Occident », avec un thème : « esthétique de la réception des cultures du Sud dans le Nord ». Membre depuis 2005 de la Société française des Sciences de l’Information et de la Communication , Youma Fall, cette jeune femme, prépare une thèse de doctorat sur « les enjeux socio-économiques de la culture » et séjourne, plusieurs mois dans l’année, au laboratoire de recherche du centre Georges Pompidou de Paris . Après 10 ans de confrontation et de « montage » d’expositions, Youma Fall a sans doute une carrière séduisante pour un amateur d’art plastique.
Elle nous expliquait hier, en l’absence du Pr Yacouba Konaté , que la sélection pour la prochaine biennale s’est faite sur deux niveaux . Ainsi une partie de la sélection a été portée vers 15 « repères », ce sont des artistes de génération ancienne et qui ont un niveau de notoriété qui les poussait à ne pas postuler à la sélection .
Le site du musée de l’IFAN
On retrouve dans cette brochette deux sénégalais, Souleymane Keïta et Guibril André Diop,mais aussi l’ivoirien Abderahmane Ouattara, le ghanéen El Anatsui Brahim et le mozambicain Malagatana. Sur un deuxième niveaux, on retrouve tous les autres artistes , de génération souvent plus récente, et dans ce lot figurent 9 sénégalais (Cheikhou Bâ, Amadou Kane Sy, Serigne Mor Niang, Babacar Niang, Ibrahima Niang, Mamady Seydi, Bassirou Sarr, Soly Cissé, Ndary Lô) . Pour Dak’art 2006, le site du Cices a été abandonné au profit d’autres sites fonctionnels et pratiques, compte tenu de la mobilité dans Dakar. Il s’agit du musée de l’IFAN (place Soweto), de la Galerie Nationale d’art, de la Maison de la Culture Douta Seck, de l’Espace VEMA( qui accueillera le salon du design) ainsi que la Maison des Anciens combattants.
La liste des sélectionnés étant connue, les choses devraient aller plus vite d’autant plus qu’il ne reste que deux mois pleins. La Biennale va incessamment lancer un appel d’offre pour le transport et l’assurance des œuvres, puisqu’elle se charge de leur acheminement vers Dakar . - Jean PIRES
(lu sur : http://www.lesoleil.sn/article.php3?id_article=8123)
Archives :