© 2004 Africonomie.com
Accueil
Bonjour,
Ceci est le portail de l'économie Africaine!!

Site en construction. Veuillez nous excuser mais une construction dure si on la veut constructive.

africonomie3@yahoo.fr
_____________________________________________

Dernières news :
COMESA: 8 Millions de dollars en appui aux acquisitions publiques - le 16-08-2006 par

Tunis, le 14 août 2006 – Le Groupe de la Banque africaine de développement et le marché commun pour l’Afrique orientale et australe ont signé, lundi, un accord de prêt de 5,66 millions de unités de compte, équivalent à 8,40 millions de dollars américains pour le financement des projets relatifs aux réformes et au renforcement des capacités dans les états membres de la COMESA.
M. Lobe Ndoumbe, Directeur par intérim du département de la gouvernance et de la gestion économique et financière, a signé l’accord pour la Banque et M. Sindiso Ngwenya, le secrétaire général de la COMESA, a signé pour son organisation.
Parlant du don du Fonds africain de développement (FAD), le guichet concessionel du Groupe de la BAD, M. Lobe a déclaré que ce soutien permettra de renforcer et de consolider les réformes relatives aux acquisitions réalisées dans le cadre de l’appui préalablement fourni dans ce domaine.
«Ce nouveau projet soutiendra des reformes d’acquisitions publiques dans les états membres de la COMESA en permettrant de moderniser et d’harmoniser des lois, des règlements et des procédures d’acquisitions et de renforcer les capacités des pays en ce qui concerne la gestion des systèmes d’acquisition modernes », a souligné M. Lobe.
M. Ngwenya de la COMESA a, pour sa part, déclaré que le don du FAD est une preuve que le Groupe de la Banque demeure un partenaire dans le processus d’intégration des économies de la région.
“Je suis content de vous annoncer que nous sommes en train de mettre en place une union douaniere comme résultat de nombreuses avancées que la COMESA a faites dans le domaine de l’intégration régionale. Ces avancees comportent la mise en place d’une zone franche en 2000, qui a débouché sur une augmentaiton du commerce entre les etats membres de la COMESA, l’adoption des lois douanieres communes, et la mise en place de plusieurs dispositions en matiere de transport et de facilitation », a-t-il noté.
Le projet permettra d’améliorer la bonne gouvernance à travers des systemes d’acquisition publics modernes et harmonisés.
Les résultats attendus comportent : la sensibilisation des secteurs public et privé sur les principes et les fonctionnements des systèmes d’acquisition publics nationaux et régionaux ; la publication des lois et des règlements relatifs aux acquisitions nationales, conforme aux directives d’acquisition arrêtées dans le cadre du projet de reformes relatif aux acquisitions publiques (PPRP) ainsi que du matériel de formation adéquat relatif aux acquisitions et les études de cas.
Le projet permettra également de bien former un grand nombre de professionnels en matière d’acquisition qui seront capables de gérer le système d’acquisition moderne ; renforcera la capacité au niveau du secrétariat de la COMESA en ce qui concerne la mise en œuvre des objectifs de la COMESA et le suivi de la conformité des directives de la COMESA ainsi que les technologies de l’information et les ressources humaines pour la collecte et la dissémination des informations en matière d’acquisition .
Les gouvernements des pays membres, le secteur privé et les partenaires au développement bénéficieront du projet à travers la modernisation et l’harmonisation de leurs systèmes d’acquisition nationaux et à travers le renforcement de leurs capacités institutionnelles afin de gérer des systèmes modernisés. Il renforcera la capacité du secrétariat afin d’assister les Etats membres dans la mise en place de leurs systèmes d’acquisition. Le projet favorisera une meilleure gouvernance et harmonisera les systèmes d’acquisition publics dans les états membres, qui, en contrepartie, permettra d’améliorer le commerce entre les états membres de la COMESA ainsi que le commerce entre la COMESA et le reste du monde.
Le coût total du projet est estime à 6,36 millions d’unités de compte, équivalent à 9,44 millions de dollars américains. Le don du FAD financera 89 % du coût, tandis que la COMESA fournira les 11 % restants.
* 1 UC = USD 1.48386 au 14/08/2006
CONTACT: Felix Njoku – Tel.: +216 71 10 26 12 – E-mail: f.njoku@afdb.org






COMESA: US$ 8 Million Grant in Support of Public Procurement
Tunis, 14 August 2006 – The African Development Bank Group and the Common Market for East and Southern Africa on Monday in Tunis, signed an agreement for a grant of 5.66 million Units of Account (UA*), equivalent to US$ 8.40 million to finance procurement reforms and capacity building project in COMESA states.
Mr. Lobe Ndoumbe, Acting Director, Governance, Economic and Financial Management Department, signed the agreement for the Bank while Mr. Sindiso Ngwenya, Assistant Secretary-General for COMESA.
Commenting on the grant from the African Development Fund (ADF), the concessional window of the ADB Group, Mr. Lobe said that the support would enhance and consolidate procurement reforms made under the Bank’s previous support in the domain.
“This new project will support public procurement reforms in COMESA member states by helping to modernize and harmonize laws, regulations, and procurement procedures and by strengthening the countries’ capacities to manage modern procurement systems,” Mr. Lobe emphasized.
For his part, Mr. Ngwenya said the ADF grant illustrates that the Bank group remains a partner in the process of integration of the economies in the region.
“I am glad to report that we are on course to attain the customs union as a result of the many advances COMESA has made in regional inegration. Those advances include the establishment of a Free Trade Area in 2000, which has led to increased intra-COMESA trade, the adoption of common customs laws, and the introduction of many transport and facilitation measures”, he noted.The project is expected to enhance good governance through modern and harmonised public procurement systems.
The expected outputs are: full awareness of the principles and workings of the national and regional public procurement systems by the public and private sectors; publication of national procurement laws and regulations that are consistent with the COMESA procurement directive passed under the Public Procurement Reform Project (PPRP) as well as well-designed procurement training materials and case studies;
It will also result in a well trained critical mass of procurement professionals, capable of managing the modern procurement system; Enhanced capacity at COMESA Secretariat level to implement COMESA objectives, and monitoring of compliance to COMESA Directives and enhanced information technologies and human capacity for collection and dissemination of procurement information.
The governments of member States, the private sector and development partners will benefit from the project through the modernization and harmonization of their national procurement systems and by strengthening their institutional capacity to manage the modernized systems. It will also strengthen the capacity of the Secretariat to assist Member States implement their procurement systems. The project will promote better governance and harmonize public procurement systems in the Member States, which will, in turn, enhance intra-regional trade in COMESA and trade between COMESA and the rest of the world.
The total project cost is estimated at UA 6.36 million, equivalent to US$ 9.44 million. The ADF grant will finance 89 % of the cost, while COMESA will provide the remaining 11 %.
* 1 UA = USD 1.48386 as at 14/08/2006
CONTACT: Felix Njoku – Tel.: +216 71 10 26 12 – E-mail: f.njoku@afdb.org
Le Fad approuve un don de 3 millions de $ pour une étude du secteur agricole en RDC - le 29-06-2006 par

Tunis, le 28 juin 2006 – Le Fonds africain de développement, le guichet concessionnel du Groupe de la Banque africaine de développement, a approuvé mercredi un don de 1,85 million d’unités de compte (2,8 millions de dollars ou 1,2 millard de francs congolais) pour financer une étude du secteur agricole en République démocratique du Congo.

L’étude vise à collecter des données fiables et actualisées en vue de dégager la problématique de développement durable du secteur agricole et à mieux orienter et planifier les futures interventions de la Banque et des autres partenaires au développement dans les provinces du projet.

Le projet en bref
· Source de financement : Fad et gouvernement

· Date probable de démarrage et durée : novembre 2006, 2 ans

· Agence d’exécution : Ministère de l’Agriculture, Pêche et Elevage, B.P. 8722, Bld du 30 juin, Av. Batela, Tel : 00243 999906017, Fax : 00243 8802381

· Lieu d’implantation : Provinces du Bandundu, Bas-Congo, Kasaï occidental, Kasaï oriental, Katanga, Maniema, Equateur et Kinshasa

· Services de consultants : le recrutement du consultant chargé de l’étude se fera sur la base d’une liste restreinte.

L’étude, qui sera réalisée en trois phases, permettra d’assurer une relance globale du secteur agricole sur une base durable. Pour ce faire, l’ensemble des systèmes de production animale, vivrière, halieutique et forestière seront analysés, les principales contraintes identifiées et les mesures appropriées de relance définies.

La première phase permettra de réaliser un bilan-diagnostic du secteur agricole par sous-secteur, par province et par genre. Elle permettra également de définir des orientations stratégiques pour le développement du secteur agricole et de mettre en place des bases de données informatisées sur l’élevage, la pêche/pisciculture, les forêts et l’environnement, l’agriculture et le genre. Au cours de cette phase, des études thématiques relatives aux domaines de concentration de l’intervention des principaux partenaires du secteur seront réalisées (développement institutionnel, amélioration de la production et de la productivité et amélioration des infrastructures rurales, notamment).

La seconde phase sera consacrée à l’élaboration des plans directeurs de développement agricole des provinces sur la base des options retenues à l’issue de la phase précédente et des avantages comparatifs de chaque province. Ces plans directeurs constitueront le cadre d’intervention des bailleurs de fonds dans la province en matière agricole.

La troisième phase sera consacrée à la formulation d’un programme prioritaire de développement du secteur agricole en vue d’opérationnaliser les orientations stratégiques. Au cours de cette phase, des études de faisabilité des opérations prioritaires identifiées dans les provinces seront réalisées ainsi qu’un plan de gestion environnementale et sociale et un profil de genre.

Les opérations du Groupe de la Bad en RDC ont débuté en juin 1973. A ce jour, la Bad y a engagé un montant total de 2,2 milliards de dollars pour 92 opérations.

* 1 UC =1,49418 USD = 625,894 CDF au 01/06/2006

Accord pour l’établissement au Cameroun d’un Bureau régional du Groupe de la Banque africaine de développement - le 24-05-2006 par
Ouagadougou, le 17 mai 2006 – Un accord de siège a été signé le 16 mai 2006 à Ouagadougou entre M.Donald Kaberuka, Président du Groupe de la Banque Africaine de Développement et M. Abah Abah Polycarpe, Ministre des finances de la République du Cameroun.
Cet accord concerne les conditions de l’établissement au Cameroun du Bureau régional du Groupe de la Banque africaine de développement. Le Bureau couvrira les opérations du Groupe de la Banque au Cameroun et en République Centrafricaine. Il est chargé d’appuyer le Groupe de la Banque dans le lancement et le suivi des projets, de favoriser les rapports entre le Groupe de la Banque et les pouvoirs publics, le secteur privé, la société civile, et d’assister dans le domaine de la coordination de l’aide. Ce Bureau régional fait partie des 25 bureaux extérieurs que le Groupe de la Banque a décidé d’ouvrir dans les Pays Membres Régionaux dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie de décentralisation des opérations du Groupe de la Banque.
CONTACT: Eric Chinje – Tel.: +216 71 10 21 16 – E-mail: e.chinje@afdb.org
 Internal and External Communications Division– Tel.: +216 71 10 29 16 – Fax: +216 71 10 37 52 – E-mail: comuadb@afdb.org 
Press releases are also posted on ADB Website at: www.afdb.org